Agence de Toulouse
& siège social

116, route d'Espagne HÉLIOS 7
BAL 513
31100 Toulouse
Plan d'accès
T : +33 (0)5 61 00 79 89
F : +33 (0)5 61 00 51 80
Nous contacter par courriel

Agence de Lyon
8, rue Joseph Serlin
69001 Lyon
Plan d'accès
T : +33 (0)4 78 92 42 60
F : +33 (0)4 78 92 42 99
Nous contacter par courriel

Agence de Paris
18, rue Pasquier
75008 Paris
Plan d'accès
M : +33 (0)6 13 08 26 39
Nous contacter par courriel

Agence de Montpellier
Bât. les Athamantes
740 avenue des Apothicaires
34090 Montpellier
Plan d'accès
T : +33 (0)4 67 29 98 80
Nous contacter par courriel


Design digital

Le design, un avantage concurrentiel pour le digital aussi ! Vous semblez accorder une place importante à l’intégration de la composante design dans vos productions. Qu’est-ce qui justifie ce choix ?

Le design est partout ! Il s’est beaucoup démocratisé et vulgarisé ces dernières années. Mais si nous le percevons facilement à travers la forme d’un meuble, la ligne d’un téléphone, ou la carrosserie d’une voiture… comprenons-nous aussi clairement ses effets lorsque nous naviguons sur Internet ou consultons une application informatique ?

Si la chose paraît simple, fluide, naturelle, c’est que le travail a été bien pensé. Si vous cherchez votre chemin, vous posez des questions sur la marche à suivre, avez du mal à lire correctement un article… c’est certainement que le design a été négligé ou mal pensé. Trop souvent, en particulier lors de la création de supports pédagogiques, le design est ramené au second plan, l’essentiel des moyens étant focalisé sur la pédagogie. Le travail de conception design, lorsqu’il y en a, est abandonné au concepteur pédagogique, au graphiste, ou à défaut au développeur.

Nous considérons au contraire chez EXM COMPANY le design comme un élément directeur de notre production.

Vous avez donc intégré un profil de designer dans vos équipes ?

L’intégration, au sein de nos équipes de 2 designers a ouvert des perspectives plus larges sur le plan de la logique de structuration et d’accès aux contenus, sur la fluidité de navigation, la gestion de la profondeur d’information. Cette plus-value ne saute pas toujours aux yeux, mais elle se ressent fortement à l’usage et participe grandement à la qualité et l’efficacité des supports. Ce travail de design, pleinement intégré à notre processus de conception, intervient dès les phases amont, le travail du directeur artistique et du concepteur pédagogique n’étant jamais dissocié de celui du designer.

Quel est leur périmètre d’intervention ?

Il est large. Nous travaillons actuellement pour l’Éducation nationale, au design de leur futur portail agent, mais également sur l’architecture d’un nouveau produit d’aide à la vente pour la société ITRON, ainsi que sur la structuration et la navigation au sein d’un module de sensibilisation aux droits de l’Homme en entreprise. Comme vous le voyez, le design est partout. Nos designers se doivent d’être éclectiques, c’est ce qui fait le charme de leur métier.

Conteneur dynamique et aide à la vente

Aujourd’hui, les présentations marketing sont multimédia

Qu’entendez-vous par supports de présentation dynamique ?

Quel ingénieur commercial n’a pas rêvé de proposer à son client une présentation sur mesure permettant de diffuser, dans un environnement graphique attractif, un panel de supports multimédia valorisant et crédibilisant son offre ?

Vous entrez en concurrence avec PowerPoint ?

Bien entendu, il y a PowerPoint. Mais la programmation n’est pas si simple et tout le monde ne possède pas la culture graphique suffisante à la conception d’écrans harmonieux, symboles d’une communication maîtrisée. Les outils bureautiques sont adaptés aux échanges internes, mais l’image d’une marque passe par une qualité de présentation supérieure. Face à ce constat, nous avons, en collaboration avec différents clients, élaboré et développé plusieurs systèmes de présentation marketing, capables d’allier souplesse de personnalisation et qualité de diffusion, autour d’un environnement graphique animé.

J’aimerais mieux comprendre le mode d’utilisation de ce type d’outil. Avez-vous des exemples concrets de réalisations ?

Pour la société ITRON, leader mondial de solutions de comptage et de gestion d’eau et d’énergie, nous avons conçu autour de la technologie html, le projet « Smart City », un paysage 3D, permettant d’intégrer dans leurs environnements respectifs l’ensemble des solutions et de présenter les détails de l’offre dans une mise en scène multimédia personnalisable.

Pour AIRBUS Defence & Space, nous avons réalisé un système de diffusion salon et showroom, diffusant sur un ou plusieurs écrans, intégrés dans un environnement High-tech animé les éléments multimédia caractérisant les principales offres. Pilotées via une tablette tactile permettant de sélectionner les thématiques, les médias et les commentaires associés, l’application assure une totale autonomie tant pour la constitution des thématiques, que pour la sélection et l’intégration des médias.

Pour la société ERASTEEL, spécialisée dans la métallurgie des poudres, nous avons développé une solution dynamique permettant d’intégrer en interne, dans des gabarits spécifiques et via un back office simplifié, l’ensemble des médias utiles à la présentation des produits.

Nous sommes là dans le domaine de la communication. Pensez-vous que ce type de support puisse être utilisé dans le monde de la formation ?

Ces systèmes, initialement orientés marketing, sont maintenant déclinés vers une utilisation pédagogique permettant, par exemple, la réalisation de questionnaires personnalisés ou de supports de formation dynamiques.
Simples et pérennes, ces nouveaux outils confèrent aux entreprises une totale autonomie sans obligation d’achat de licences ou de droits d’utilisation.

Le bien-fondé de la communication didactique

Pour aller au-delà du slogan

Pouvez-vous considérer votre travail comme proche de celui d’une agence de communication ?

Notre objectif et nos intentions sont foncièrement différents. Alliant depuis plus de 20 ans, communication et pédagogie, nous avons, par nature, choisi de proposer une information claire et didactique pour expliquer les enjeux, et le fonctionnement d’une solution, d’un produit, d’un programme.

En quoi est-ce différent ?

Une approche publicitaire de la communication en entreprise peut se révéler contre-productive : elle ne correspond pas aux attentes des collaborateurs, qui ne souhaitent pas que l’on idéalise leur quotidien professionnel, mais plutôt qu’on apporte des solutions répondant à leurs problématiques.
Les évolutions proposées par le management sont la plupart du temps au bénéfice du collaborateur. Encore faut-il lui expliquer concrètement ce qu’il a à y gagner, pour qu’il soit motivé à s’adapter.

Un support de communication didactique ne risque t-il pas de se révéler ennuyeux ?

Oui, un produit didactique peut être attractif, oui, un support de communication peut être pédagogique. Et pourquoi devraient-ils être ennuyeux, complexes ou futiles ? Partant du postulat que nos clients proposent des produits et des services qualitatifs, notre rôle est de les mettre en lumière et de les expliquer de façon à en distinguer concrètement les atouts. Que ce soit à partir du développement de conteneurs dynamiques ou de la réalisation de teasers, de clips de communications, de micro sites dédiés, nous avons à cœur de proposer des vecteurs de communication naturellement pédagogiques et attractifs adaptés pour un public de professionnels ou grand public.

Vous avez récemment travaillé pour la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse. Comment s’est déroulée cette collaboration ?

En parfaite harmonie ! Nous avons réalisé pour une diffusion grand public sur internet, une série de clips de communication expliquant très concrètement les différentes problématiques retraites. Nous avons, avec l’équipe de la CNAV, opté pour un style simple et décalé, qui, tout en renforçant la convivialité du sujet, n’en est pas moins resté didactique. Les retours sont positifs, le taux de consultation ayant été bien supérieur à celui des films vidéo diffusés dans un même temps. Il faut dire que le sujet est en lui-même porteur.

Vers un apprentissage léger et participatif !

Pour bien comprendre la nature et la structure des choses, il faut les vivre.

Pensez-vous que le e-learning soit en phase d’évolution ?

Certainement ! L’apprentissage digital, longtemps perçu comme une régression pédagogique, propose maintenant, grâce aux outils collaboratifs, aux performances réseaux et à l’évolution des mentalités, des opportunités pédagogiques en phase avec le monde tel qu’il se fabrique aujourd’hui.

Cela veut dire plus participatif ?

Loin des tourne-pages, la génération « Y » réclame maintenant des supports personnalisés, immersifs, collaboratifs, intelligents, qui, au lieu de nous plonger dans une expérience artificielle rébarbative, nous ancre dans un monde concret en appliquant différents mécanismes du jeu.

Ne va t-on pas assister à une explosion des coûts et des moyens ?

Sans nécessairement s’engluer dans le « serious game », il est parfaitement possible de concevoir des mises en scène simples, adaptées à des modules e-learning de courtes durées, impliquant l’apprenant dans une histoire, une émotion et un contexte métier participatif. Nous préconisons des solutions souples et évolutives rapprochant l’apprenant d’un apprentissage de terrain, tout en conservant les avantages de la formation numérique.

Ces nouveaux outils vont ils se substituer peu à peu aux formations classiques ?

Adaptés à la typologie des apprenants, au contexte particulier du métier et à la culture de nos clients, cette nouvelle génération de supports pédagogiques est de plus en plus utilisée en complément ou en amont de formations présentielles. L’objectif n’étant pas de remplacer la formation traditionnelle, mais de la rendre plus efficace en diminuant les coûts.

Un exemple concret ?

Nous réalisons pour le secteur bancassurance, une série de modules de courtes durées sur les thématiques fiscalité et retraite, mettant en scène l’apprenant dans son environnement métier. Investi d’une mission répondant aux principaux objectifs pédagogiques, il va, à partir de cas concrets, devenir acteur de l’histoire et acquérir au fil des fictions dans lesquelles il est immergé, les savoirs nécessaires pour répondre aux différentes problématiques de ses clients. La pertinence de consultation et de sélection des informations, la justesse des réponses, sa capacité de rebond face à des clients parfois exigeants, font évoluer son score et lui permettent de mieux se couler dans sa position de conseiller.

Dynamique ? Vous avez dit dynamique ?

En ces temps où la notion de flexibilité est en passe de devenir partout un leitmotiv, les équipes d’EXM COMPANY ont transposé ce concept au domaine des outils de formation multimédia.

Chargé par EUROCOPTER TRAINING SERVICES (ETS) de réaliser un support de formation multimédia destiné à la formation opérationnelle des pilotes et personnels de maintenance affectés sur l’hélicoptère de transport Super Puma EC 725-225, EXM COMPANY a ainsi développé et médiatisé un outil de formation dynamiquement multi-versions.

Outre une déclinaison multilingue n’étant certes pas une nouveauté dans le domaine, les cours structurés suivant la norme ATA (classification des systèmes aéronautiques) avec échange de données normalisé SCORM (modèle informatique visant à répondre à diverses exigences telles que l'adaptabilité, la durabilité, l'interopérabilité …) présentent la particularité d’être dynamiquement déclinables suivant un mode de consultation retenu ou, plus innovant, suivant une « configuration hélicoptère » choisie. La solution mise en place par EXM COMPANY permet ainsi à ETS d’adapter, en quelques clics, environ 1000 cours de formation diffusés via un LMS (Learning Management System)

CAI ou CBT ?

Suivant le choix retenu, trois petites lettres dans un unique fichier de configuration modifieront le mode de consultation du cours sur l’ensemble du produit de formation, offrant alors à l’apprenant, seul devant son écran (mode CBT ou Computer-Based Training), des fonctionnalités différentes d’un cours suivi en « mode présentiel », avec un instructeur (mode CAI ou Computer Assisted Instruction).

Personnaliser

Toute la puissance de la solution proposée par EXM COMPANY déploie sa pertinence dans la personnalisation de l’hélicoptère et ses équipements au sein des cours en fonction de l’utilisateur final.

Des réservoirs optionnels font-ils, par exemple, partie de la configuration retenue par un client ? Une nouvelle fois, une rapide et simple manipulation permet à ETS d’adapter le rendu visuel de l’hélicoptère sur tout son produit, le mettant alors en conformité visuelle avec la machine achetée par l’utilisateur final.

Il en résulte un produit de formation optimisé car aisément déclinable. Cette plus-value produit repose sur une expertise métier des équipes d’EXM COMPANY mais également sur une volonté de permanente recherche de solutions techniques innovantes pour ses clients.

C’est du sérieux !

Le SERIOUS GAME a pris son envol et tient désormais salon tous les ans dans la ville de Lyon. Outil de formation ou de sensibilisation interactif, le « jeu pédagogique » place l’apprenant au cœur de l’action et active sa démarche d’apprentissage.

Le serious game «  Planète Lycée » que vient de réaliser EXM COMPANY pour la Région Rhône Alpes a pour vocation de sensibiliser les lycéens à l’éco-responsabilité et au développement durable à partir de thématiques comme l’énergie, l’air, l’alimentation, l’eau, la biodiversité…

Nous sommes en 2050, dans le lycée du futur. Il se passe de drôles de choses, pour élucider ces mystères, 9 missions sont proposées.

Chaque mission se déroule en 2 phases :

  • Enquêter

    Toute la classe tousse, les lapins prolifèrent, la cantine se révolte… en 2050, le joueur doit mener l’enquête et chercher les indices pour découvrir l’origine de ces évènements étranges. Assisté d’un compagnon de route, il découvrira que toutes ces situations incongrues ont pour origine des comportements néfastes pour l’environnement.
  • Agir

    En 2050, il est trop tard pour agir. Une fois l’enquête résolue et la thématique écologique mise en lumière, le joueur revient au présent pour trouver des solutions concrètes et éviter les futurs problèmes. Il consulte dans un premier temps le « MAG’INFO », partie informative type « magazine » en rapport avec le sujet traité, puis explore le lycée pour identifier les mauvais comportements et appliquer les « écogestes » les mieux adaptés.

Innovant dans sa manière de s’adresser à ce jeune public, « Planète Lycée » a été présenté à des classes tests dès sa phase de prototypage. Les réactions récoltées ont permis à l’équipe de conception d’affiner l’ergonomie, le game play, les illustrations ou encore la difficulté des missions afin d’être le plus en accord possible avec nos utilisateurs finaux. Résultat : le jeu reçoit aujourd’hui un accueil très positif de la part des élèves et des équipes enseignantes.

Diffusé dans les lycées depuis l’automne 2011, le jeu sert de support aux enseignants pour animer des débats thématiques liés à l’environnement et inciter les nouveaux arrivants à participer aux actions conduites dans l’établissement.

La Région Rhône-Alpes a fait le choix de mettre ce serious game à disposition de tous. Il est donc disponible en ligne : www.planetelycee.rhonealpes.fr. Un espace de connexion est réservé aux élèves afin de permettre aux professeurs d’assurer un suivi de l’évolution de leurs futurs écocitoyens. Le grand public peut lui aussi s’initier à l’expérience « Planète Lycée » en mode anonyme ou en créant un compte pour suivre l’évolution de son score et de ses performances !

Fort de cette première expérience réussie, EXM COMPANY travaille aujourd’hui avec l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) à la réalisation d’un serious game destiné à la formation des animateurs de prévention des risques professionnels. Placé dans l’univers de la grande distribution, ce support pédagogique « Blended Learning » associe l’apprentissage en ligne, l’accès à des ressources pédagogiques gérées en base de données et la collaboration à distance avec les tuteurs.

Flexibilité, autonomie, mobilité

Les 6 et 7 juillet dernier, EXM COMPANY, invité en tant qu’expert à Saint-Malo dans le cadre de la réunion annuelle du club utilisateur SYFADIS, a présenté ses dernières innovations e-learning sur les thèmes choisis de la flexibilité, de l’autonomie et de la mobilité.

Le thème de la flexibilité a permis de mettre en lumière le dispositif de formation « Conformité » réalisé pour Crédit Agricole. Dispositif assurant, entre autre, la personnalisation du parcours en fonction du profil et du niveau de l’apprenant, ainsi que l’évolution de sa structure, sans altération du principe et des règles de consultation.

Le thème de l’autonomie a été l’occasion de démontrer, comment, des solutions de gestion et d’actualisation simplifiées des contenus multimédia, peuvent être mises en œuvre au sein d’un milieu immersif complexe de type « serious game ». Le dispositif de formation mixte « Animateur de prévention », actuellement en cours de réalisation pour l’INRS, utilise une base de données externe partagée comme réservoir d’informations. Reliée au LMS SYFADIS, elle permet à notre client de remplacer ou faire évoluer les différents contenus, sans avoir à intervenir au niveau de l’applicatif. Cette autonomie dans le choix des contenus et de leur position dans l’environnement offre également à l’INRS, la possibilité d’utiliser l’environnement immersif pour créer de nouvelles formations.

Le thème de la mobilité, nous a permis d’illustrer notre savoir-faire pédagogique et technique pour la conception, la réalisation et le déploiement de produits multimédia interactifs diffusés aussi bien sur ordinateur, que sur support de consultation mobile (tablette et smartphone). Les projets déjà réalisés pour LEROY MERLIN, ITRON, SNCF, AIRBUS, dénotent un solide niveau d’expertise et répondent à une demande croissante.

Des solutions sont actuellement à l’étude, en collaboration avec les éditeurs de plateforme LMS, afin de proposer une remontée d’informations des apprenants vers la plateforme quels que soient la couverture réseau et le périphérique utilisé pour la consultation.

Ces trois approches complémentaires montrent qu’EXM COMPANY poursuit son engagement dans la création de solutions de formation répondant à l’évolution des usages et des contextes d’apprentissage. Elles sont autant d’éléments de réponse vers des dispositifs de formation fonctionnant « partout, pour tous et pour longtemps ».

Rédemption ?

Largement décriées depuis 2008, les banques seraient-elles en voie de rédemption ?

La déontologie bancaire est à l’ordre du jour et nul ne doit ignorer ses préceptes et ses lois. Pour sensibiliser l’ensemble des collaborateurs du groupe CREDIT AGRICOLE aux règles d’éthiques du monde financier, EXM COMPANY a réalisé un parcours découverte interactif. Tel Ulysse voulant retrouver son Ithaque, chaque collaborateur va devoir, lors d’une odyssée rédemptrice, parcourir les îles de la connaissance, rencontrer les ethnies qui les peuplent et affronter les épreuves. Au fil du parcours, l’apprenant gagne de quoi rendre son voyage plus confortable et son questionnaire final plus léger (équipage, voiles, vivres…). Au bout du voyage, FIDES, l’île de l’épreuve finale, attend l’aventurier qui pourra décrocher la certification validant sa formation.

Un dispositif d’administration permet de composer et personnaliser les parcours en fonction des publics cibles. Le dispositif génère aussi bien les parcours de formation e-learning que les kits de formation présentiels. Le produit est multilingue, il permettra de faire vivre l’univers en rajoutant de nouvelles îles.

Un peu d’humour dans un monde en crise. La tonalité conviviale choisie par la banque et qui se retrouve tant au niveau du graphisme que de la mise en scène, n’empêche pas le sérieux de l’information et évite l’effet de dramatisation.

Accessibilité…

L’accessibilité ou la capacité de rendre le contenu numérique utilisable par tous, quel que soit son équipement ou ses aptitudes physiques.

Régis depuis quelques années par le RGAA (Référentiel Général d’Accessibilité pour les Administrations), les services publics éditeurs de contenus et d’outils numériques se doivent de respecter des normes qui garantissent un bon usage par tous, sans exception.

Cet élan citoyen est maintenant suivi par de nombreuses sociétés qui choisissent de s’inscrire dans cette démarche. C’est notamment le cas du LEEM (Groupement des entreprises du médicament) qui de par le niveau d’exigence de sa démarche nous lança un défi d’envergure.

La question était donc posée : un support de formation e-learning en Flash peut-il être accessible à tous, tout en conservant son pouvoir attractif ?

La réponse est oui, mais ce n’est pas si simple ! Pour respecter l’ensemble des règles liées à l’accessibilité et permettre à une personne non voyante ou malentendante de consulter l’information et de participer pleinement, c’est avant tout une affaire de conception.

Le système propose 2 modes de consultation, classique ou accessible. En fonction du choix, les contenus sont adaptés (descriptifs complémentaires, voix off…) pour une prise en charge maximale par les assistants de navigation utilisés par les personnes souffrants d’un handicap.

Ce succès repose d’une part sur l’effort tout particulier de nos équipes et d’autre part sur la collaboration étroite et enrichissante avec l’expert accessibilité de SANOFI qui participa à la conception et audita le projet pour garantir un produit vraiment accessible.

M Learning

Les Smartphones se démocratisent et les marchés grand public et entreprise arrivent maintenant à maturité. Bien plus qu’un effet de mode, cette tendance fait naître de nouveaux besoins et de nouveaux usages.

Ces outils se font désormais le relais d’une information qui peut être proposée au bon moment et au bon endroit. Cette convergence entre informatique et téléphonie mobile fait évoluer les modes de collaboration et les pratiques au sein de l’entreprise, notamment dans le secteur de la formation.

Le « Mobile learning » est donc né ! Se former n’importe où, n’importe quand, apprendre en quelques minutes est désormais une réalité.

EXM COMPANY travaille actuellement avec la SNCF pour la réalisation de modules de mise à niveau des compétences diffusables en versions ordinateur et mobile. Ces modules, à destination des responsables d’équipes trains et des chefs de bords, sont étudiés en portant une attention particulière sur :

  • la pédagogie avec des scénarios adaptés au mode de consultation,
  • le design en créant des expériences utilisateurs pleinement adaptées au multi-touch et à la taille de l’écran,
  • la technique pour proposer des solutions de consultations diversifiées et établir un dialogue plateforme quelle que soit la qualité de la couverture réseau pour une utilisation en ligne ou en téléchargement.